{Envies} Mes projets du 24 ! #1

Le 24 novembre, c’était mon anniversaire, un an de plus, tout ça… et ça m’a donné des envies de changement ! En vrai, elles trottent dans ma tête depuis un moment, des embryons de projets que je ne prends pas le temps de réaliser. Procrastination de base. Alors hop ! pour me motiver, j’ai décidé de partager avec vous mes projets, les nouveaux, les anciens, ceux qui avancent (et ceux qui n’avancent pas !) le 24 de chaque mois 😊

Pour débuter cette nouvelle rubrique, voici les 5 projets actuels qui me tiennent le plus à cœur et que j’espère bien finaliser..!

 

Au printemps dernier, je me suis prise de passion pour le tissage de perles Miyuki ! Pour les néophytes, il s’agit de petites perles de type rocaille, mais très fines et très régulières, qui permettent d’obtenir de jolis tissages. Ce qui m’a passionnée également, c’est de créer mes propres modèles, grâce à ce petit logiciel. Et créer mes propres modèles, ça veut également dire pourvoir vendre mes créations ! J’espère donc très prochainement ouvrir une boutique sur Etsy, pour – peut-être – avoir le plaisir de confectionner quelques petits cadeaux de Noël avec amour !

Pour vous donner une petite idée de ce que je fais, voici deux de mes créations préférées, avec un côté geek / pop culture un peu décalé 😊

 

(suite…)

{Réflexion} Mémoire « La littérature de jeunesse comme vecteur de l’égalité fille-garçon à l’école primaire – Les réécritures de contes des éditions Talents Hauts »

En août 2015, m’est venue l’idée un peu folle de m’inscrire en Master à distance Littérature d’Enfance et de Jeunesse à l’Université d’Artois… Je ne m’épanouissais pas dans ma vie professionnelle, du moins pas autant que je l’aurais souhaité, je ne trouvais pas d’emploi en bibliothèque en dépit de la réussite au concours d’assistante de conservation, bref… j’avais besoin de quelque chose de nouveau, de stimulant, d’enrichissant, d’un défi et d’une réussite. Ah ! et puis ce qu’il faut savoir sur moi et mes idées un peu folles, c’est que généralement, je n’y réfléchis pas, je les suis 🙂 Un matin j’ai eu cette idée, l’après-midi, j’avais fait les démarches d’inscription… Allez hop !

Un jour, je vous raconterai peut-être l’épiphanie qui m’a amenée à décider d’apprendre le coréen… 🙂

Ont suivi deux années assez complexes, épuisantes – difficile d’assurer un emploi à temps plein, 3h de transport par jour & un Master à distance – mais également extrêmement riches, qui m’ont permis de me familiariser avec la littérature de jeunesse et de faire de fabuleuses découvertes – je pense notamment à Jean-Claude Mourlevat, mais aussi à… Hunger Games (oui oui !).

Un exercice bien particulier a rythmé ces deux années : la rédaction d’un mémoire de recherche. Pour découvrir les réflexions qui m’ont amenée à choisir mon sujet, je vous invite à visionner la vidéo ci-dessous, réalisée à la demande de ma directrice de recherche à destination des nouveaux étudiants du Master…

En quelques mots, j’ai travaillé sur la littérature de jeunesse comme vecteur de l’égalité fille-garçon autour d’un corpus de réécritures de contes au format album publiées aux éditions antisexistes Talents Hauts :

blog_corpus

Pour celles et ceux que le sujet intéresserait, vous pouvez consulter ou télécharger mon mémoire en cliquant ici.

Je suis très fière de ce travail qui m’a accompagnée deux ans durant – intellectuellement mais aussi physiquement (des albums partout, des livres, des notes que l’on emporte même en vacances…) – dans lequel je me suis énormément investie et pour lequel j’ai obtenu un joli 18 ! Au-delà de la note, le jeu intellectuel, la réflexion, la découverte en valaient clairement la chandelle… 🙂

Pour toute question sur mon travail ou sur ce Master, n’hésitez pas à me laisser un commentaire, je me ferai un plaisir d’échanger sur le sujet avec vous…

signature_rose