{Restaurant} Où manger végétarien et/ou vegan à Venise ?

La réponse à cette question est très simple, au moins pour les végétariens : partout ! 🙂 Dans la quasi-totalité des restaurants, impossible de ne pas trouver plusieurs pizzas ou plats de pâtes végétariens, voire vegan – la pizza marinara, par exemple, grand classique napolitain, ne contient pas de fromage. La grande amoureuse des pizzas que je suis a donc pris grand plaisir à en déguster… disons… un certain nombre 🙂 Et j’ai envie de partager avec vous les bonnes adresses que j’ai pu découvrir lors de ce beau voyage dont je vous reparlerai certainement…

Avant toute chose, une petite précision qui a de l’importance : le service (10% de la note) vous sera facturé en supplément. Et dans la majorité des restaurants, le couvert est également à régler en plus (aux alentours de 2€ par personne). Ne vous attendez donc pas à payer « seulement » 10€ pour un plat affiché comme tel à la carte. Il vous reviendra à 13€ environ. Les prix que je notifie sont ceux des plats uniquement, sans les suppléments.

3etoiles

Des pizzas, oui, mais pas que !
Mon premier repas vénitien a d’ailleurs été dégusté sur le pouce, au fil des ruelles et des canaux… Ma sœur avait des envies de frito misto – spécialité locale de petits poissons et coquillages frits, servis dans un cornet – et nous sommes tombées sur Acqua e Mais. Parmi les différents cornets proposés, l’un est vegan (5€).

La spécialité du lieu ? La polenta, cette farine de maïs cuite et épaissie dans de l’eau – d’où le nom de l’échoppe. Chacun de leurs cornets se compose donc d’une base de polenta et de différents ingrédients, frits ou non. La version vegan se compose de boulettes de soja froides et de petits légumes verts chauds, arrosés d’une bonne huile d’olive. Attention : la polenta est brûlante ! Mais – honnêtement – c’est une des meilleures que j’ai eu l’occasion de manger. Le contraste avec les boulettes froides surprend un peu au début, mais elles finissent par se réchauffer au contact de la polenta. A déguster au fil de l’eau, avec une bonne glace en dessert 🙂 (suite…)

{Recette Vegan} Pizza Hawaïenne ~ Vegan Aloha !

Ce n’est un secret pour personne, j’aime la pizza. Très fort. Vraiment très fort. Bon, je n’irai pas jusqu’à dire que je pourrais en manger tous les jours mais… presque. En étant végétarienne, j’ai longtemps été contrainte – surtout quand j’étais enfant – aux classiques Marguerita et autres 3 fromages. Et même si, aujourd’hui, de plus en plus de pizzérias proposent des pizzas végétariennes sortant un peu de l’ordinaire, il reste des classiques que je ne pensais jamais avoir l’occasion de manger. C’est notamment le cas de la pizza hawaïenne. Et puis j’ai découvert Hank Vegan Pizza.

Je connaissais déjà son « grand frère », Hank Vegan Burger, mais j’étais intriguée par l’idée de pizzas sans fromage, qui était pour moi THE ingrédient incontournable d’une délicieuse pizza. J’ai goûté 2 pizzas différentes, la Dandy à la truffe et l’Hawaïenne, donc. Et c’était miam ! Vraiment. Différent d’une pizza au fromage, mais très bon. Alors j’ai eu envie d’en faire moi aussi à la maison…

Et justement, en feuilletant le livre de cuisine vegan de Chloé Coscarelli Dans la cuisine de Chloé, publié chez l’Âge d’Homme, je suis tombée sur une recette de pizza BBQ-ananas. Aussitôt dit, aussitôt adapté en mode Lili ! J’ai piqué la très bonne recette de pâte d’Alex, du blog Mes recettes végé-friendly, que j’ai réalisée à la machine à pain, puis j’ai étalé dessus de la sauce barbecue – que je n’ai pas eu le courage de faire maison, j’avoue – des tomates cerise, de l’ananas frais, du tofu fumé, de l’oignon doré et de la coriandre fraiche, au moment de servir. C’était beau, et c’était sans aucun doute bien bon parce que j’en ai refait la semaine suivante 🙂 Donc, oui, la pizza vegan, ça existe. Non, ça ne fait ni peur ni mal, et oui, je vous invite à y goûter même si vous n’êtes pas vegan. On parie que vous allez aimer ? 🙂

vegan_hawaii_pizza (suite…)

{Recette Vegan} Comme un Ker-y-pom… ♥

Moi, quand je vais à Saint-Malo, je joue avec les vagues parce que j’ai 9 ans ¾ dans ma tête (et – en vrai – je fais ça sur toutes les plages…). Moi, quand je vais à Saint-Malo, je vais toujours à Intra Muros, et je marche le long de la plage, et je respire l’odeur de la mer, et j’observe les goélands. Moi, quand je vais à Saint-Malo, que j’ai le temps de flâner, de m’asseoir en terrasse sous le soleil d’été, ou bien au chaud quand le vent glacé me brûle les joues, je vais au salon de thé Bergamote, juste à côté de la cathédrale. Parce que j’aime fort leur thé Russian Star, et que même si j’en ai ramené chez moi, en boire là-bas, ce n’est pas pareil…

Moi, quand je vais à St Malo, j’achète des Niniches à mon amoureux, parce que ça lui rappelle son enfance. Et quand j’ai envie de le faire râler pour rigoler, j’appelle ça des « Nunuches ». Moi, quand je vais à Saint-Malo, j’essaie toujours d’aller goûter aux glaces de chez Sanchez, parce qu’il parait que c’est le meilleur glacier de la ville. Mais le destin est toujours contre moi… Mais surtout, moi, quand je vais à Saint-Malo, je ne repars jamais sans avoir mangé un Ker-y-pom aux pépites de chocolat, toutes chaudes et fondantes. Je m’en mets partout, sur la bouche, le nez, les joues, et c’est presque encore plus rigolo comme ça…

Le Ker-y-pom, c’est un sablé, sur lequel est posé une demi-pomme coupée en fines lamelles, recouverte d’une pâte sablée, avec – éventuellement – des pépites de chocolat dessus. Et c’est trop bon. Alors j’ai eu envie d’en faire chez moi. Mais sans beurre. Oui, même toi, Breton, tu vas t’en remettre, je te promets. Sans beurre. C’est comme ça. Mais avec de l’huile de coco. Et c’est trop bon aussi. Sauf que y’a pas les goélands, pas la mer, pas la plage et pas les cheveux dans le vent… Mais c’est pas grave. Parce que Saint-Malo, j’y retourne bientôt. Et puis en attendant, y’a dans mon four des Ker-y-pom. Ou presque.

ker2 (suite…)

{Restaurant} Où manger végétarien et/ou vegan à Barcelone ?

Cet été, j’ai eu le plaisir de passer quelques jours à Barcelone en amoureux… Tout ne s’est pas vraiment passé comme nous le souhaitions, mais nous avons néanmoins essayé de profiter de ce petit voyage loin du quotidien. En dégustant de bonnes choses, par exemple ! 🙂

J’ai l’immense chance d’avoir un mari qui – bien que non-végétarien – est toujours enthousiaste pour mes expérimentations culinaires, toujours prêt à tout goûter, de la mousse au chocolat au jus de pois-chiche à la pâte à pizza à base de chou-fleur ! Je l’ai donc trimballé dans tous les restaurants végétariens / vegan qui croisaient notre chemin. Son seul crédo ? Que ce soit bon ! Mission succeeded 🙂

3etoiles

vegetalia (suite…)