{Roman Jeunesse} Plus de morts que de vivants – Guillaume Guéraud

plusdemorts« Depuis longtemps dépassés par les évènements, sans plus aucune prise sur le réel, ni sur le présent, encore moins sur ce qui allait pouvoir se passer, uniquement projetés en avant par des réflexes hérités de temps ancestraux dont ils ignoraient tout, un instinct naturel de survie face à la peur peut-être, la peur à laquelle ils croyaient s’être habitués mais qui était soudain montée d’un cran pour leur rappeler qu’elle les dominait, la peur semblait leur brûler les pieds, les poussant à accélérer pour échapper encore une fois au pire, même si toutes leurs certitudes s’écroulaient, même si tous les voyants clignotaient au rouge, même si l’idée de leur propre mort leur apparaissait de plus en plus évidente. »

Marseille. Collège Rosa Parks. Vendredi 17 février. Une matinée glaciale.

Dans la cour, il y a Matt, Nino, Julie, Fab et Cess. Pas Charlotte, restée malade à la maison, au désespoir de Matt qui n’aime rien tant que l’embrasser. Nino fait l’idiot, comme d’habitude. Peut-être parce qu’il n’a d’yeux que pour Cess, sans trop savoir comment lui dire…

Il y a la jeune Lila, qui ne s’est pas encore vraiment faite au collège, à ses grandes gueules et leurs insanités. Il y a Zak.

Et puis il y a Corentin, dont le nez commence à saigner. Et Yasmine qui – sans s’en rendre compte – vient de perdre une mèche de sa magnifique chevelure. Des prémices de l’insoupçonnable.

Slimane est en retard, comme d’habitude. Quand il daigne venir. Mais aujourd’hui, il a cours d’anglais, avec Miss Heatherbarrow. Elle a beau être enceinte jusqu’aux yeux, Slimane est sous son charme, indubitablement, absolument.

Ce soir, ce sera les vacances.
Ce soir…

Puis le nez de Corentin commence à déverser des flots de sang, et Yasmine devient folle d’avoir vu ses cheveux tomber, tous. Et le visage de Kevin se fend en deux, et le ventre de la grosse Anouk… Ce n’est que le début. Le début de quoi ? Personne ne le sait. Arrivent les secours. Les pompiers. Une aide psychologique, quand les premiers morts touchent le sol.

Puis l’horreur.
L’horreur absolue.
Et la quarantaine. Le plan Orsec.
Les portes du collège resteront fermées.
Et les corps tombent… (suite…)

{Recette Vegan} Comme un taboulé… ☆ Quinoa, fraise, grenade & menthe

Tous les jours, je prends le train pour aller travailler. Le plus souvent, je profite de ce temps pour lire. Mais – parfois – parce que je suis fatiguée, parce que le livre que je lis ne me passionne pas, ou encore parce que j’ai mille choses en tête qui m’empêchent de me concentrer, je laisse mon esprit divaguer… Et – parfois – une idée de recette pointe le bout de son nez. Ce taboulé fait partie de cette catégorie… 🙂

Lorsque j’ai expliqué à ma meilleure amie mon idée d’« un taboulé, mais pas vraiment », « avec du quinoa, des fraises, de la grenade et beaucoup de menthe », elle m’a dit « ah ! c’est pour le dessert ! ». Je l’ai regardée avec de grands yeux… « Ben, non, c’est du taboulé 🙂 ». Et oui, j’ai cette manie de mettre des fruits un peu partout, que ce soit pour accompagner une burrata ou même dans une pizza… L’été surtout, je mets des morceaux de fraise ou d’abricot dans mes salades, des framboises se glissent un peu partout, des morceaux de pomme granny viennent réveiller mes carottes râpées… Bref ! Les fruits, c’est top 🙂

Et cette recette… cette recette toute simple pensée dans un wagon sans clim, elle est juste PARFAITE ! Rien que ça. Ultra fraiche, ultra-gourmande, prête en un rien de temps. C’est mon plaisir de l’été que je fais et refais, tant que les fraises sont encore là… Essayez, et vous m’en direz des nouvelles ! 🙂

taboule (suite…)

{Art} Rencontre avec le land-art…

livre_landartParfois, dans la vie, on décide d’un chemin, on sait ce que l’on veut faire, on sait où on veut aller, et puis… et puis, parfois (souvent ?), un détour s’impose, un chemin de traverse. Il n’est pas question de renoncer, non, juste de patienter. Et pour ne pas (trop) perdre son temps, ni son énergie, il faut accepter de se nourrir de cet ailleurs que l’on n’aurait pas pensé croiser. Que l’on aurait peut-être même évité, intuitivement.

Aujourd’hui, professionnellement, je suis sur un chemin de traverse. Évidemment, dans l’absolu, j’aurais préféré prendre la ligne droite. Mais je l’aime, finalement, mon chemin de traverse. J’aime les gens que j’y ai rencontrés, les combats que j’y ai menés, les découvertes que j’y ai faites.

L’animation, le travail avec les enfants était quelque chose d’assez « abstrait » pour moi. Je pense que je n’avais pas réellement idée de tout le potentiel, de toute la richesse que l’on peut mettre dans ce métier, à condition d’en avoir l’envie. Et puis j’ai rencontré des personnes qui – quelque part… n’ayons pas peur des mots – ont changé ma vie. M’ont ouvert des fenêtres, des perspectives, ont fait éclore plein de petits « pop ! » dans ma tête. Et le land-art, pour moi, est un de ces petits « pop ! ».

Entourée d’animateurs, donc, le mot « land-art » a tout à coup sonné régulièrement à mes oreilles… Et même si j’avais une idée globale de ce que c’était, de ses principales valeurs, je n’en connaissais ni l’histoire, ni les tenants et aboutissants. Mais lors d’un week-end en pleine campagne, j’ai eu une folle envie de me lancer. Intuitivement. Naïvement. De simplement jouer avec la nature, d’être créative.

Mes premières « œuvres »…

poisson_rouge_landart

stairway_landart2 (suite…)

{Roman Jeunesse} Quelqu’un qu’on aime – Séverine Vidal

Couv-Quelquun-quon-aime« Ça fait des mois… Ça fait des mois que j’attends ça, tu sais ? Des mois. La première étape du trip ! Et rien de ce que j’avais imaginé ne s’est produit. On devrait être là depuis des jours, juste Gary, Amber et moi. Et même juste Gary et moi, dans le projet initial. Et là… On approche du truc et vous êtes avec nous. Luke et toi. J’ai ce petit machin à boucles dans les bras. Ce truc qui me chamboula la vie… La vie, merde… quand même ! ».

Old Gary a la mémoire qui flanche, et ce n’est pas peu dire. Il confond ses petits fils, oublie que leur mère – sa chère DeeDee – est morte il y a un an, et puis il se perd, sort dans la rue sans s’être habillé… Alzheimer, a dit le docteur. Alzheimer et ses trois phases qui le conduiront dans un ailleurs où il ne sert à rien de vivre.

Mais ce qu’il n’a pas oublié, Gary, pas encore, c’est Pat Boone, l’idole de sa jeunesse. Celui qu’il a suivi en tournée à travers le pays avec ses potes. Celui qui – dans son cœur – vaut mille Elvis. Le Boone, c’est un morceau trop important de sa vie pour qu’il l’oublie, alors son petit-fils, Matt, a décidé de l’embarquer dans un road trip, revivre dans les théâtres et les salles de sa concert des souvenirs de sa jeunesse enfuie.

Matt l’attend, ce voyage. Mais il va d’apprendre une sacré nouvelle : il est papa d’une petite Amber, âgée d’un an et demi. Il s’est séparé de sa mère, Dixie, sans savoir et puis… un jour, assis dans un diner, comme ça, le voilà papa. Dixie a trouvé un travail. Elle a besoin que Matt garde Amber… Comment ça marche, un bébé ? Matt ne sait pas trop mais cette petite fille a les fossettes de sa mère, et il a 18 mois à rattraper avec elle alors… la famille s’agrandit, le temps d’un voyage. (suite…)

{Recette Vegan} Muffins au sarrasin, chocolat & orange ~ Vegan & sans gluten / & CONCOURS inside ☆

J’ai eu le plaisir de recevoir à sa sortie un exemplaire du livre d’Alice Greetham, du blog Au vert avec Lili, « Carnet de recettes bio, végétales et sans gluten », aux éditions L’Âge d’Homme. Vous le savez maintenant, je m’intéresse de plus en plus à la cuisine vegan, notamment la pâtisserie, mais la cuisine sans gluten – n’étant pas une nécessité pour moi – est (très) loin d’être ma spécialité. C’était donc l’occasion d’en savoir plus sur les différentes farines sans gluten, notamment… et de les tester 🙂

J’ai notamment eu très envie de goûter aux muffins au chocolat que proposait Lili… A base de farine de sarrasin (que j’ai toujours dans mes placards, compagne de Breton oblige !) et de farine de riz. J’y ai rajouté, comme le suggère Lili, des morceaux d’orange confite, pour encore plus de gourmandise !

Je sais que, pour beaucoup, en cuisine, le mot « sans » fait peur. Sans viande, sans œuf, sans produit d’origine animale, sans gluten… « Mais on ne va bientôt plus rien pouvoir manger alors ! » ou « Pff… On ne va manger que des trucs qui n’ont pas de goût ». Bon. Je ne vais pas chercher à convaincre la planète. Mais simplement vous assurer que ces muffins sont délicieux ! C’est un bon début, non ? 🙂

N.B : J’ai testé 2 fois ces muffins, et – la 2ème – j’ai légèrement modifié certaines proportions pour des questions de goût. Je vous mets entre parenthèses les proportions originales : à vous de voir !

muffin_vegan (suite…)

{Recette} Burrata sucré-salée toute fruitée & Pois chiches rôtis aux épices

Depuis septembre dernier et la reprise d’études parallèlement à mon travail – quelle idée ! 🙂 – je dois avouer que je ne passe pas autant de temps en cuisine que je le voudrais… En période de devoirs, ça tourne même vite à la junk food. Oui. C’est mal. Mais on ne peut pas tout faire 🙂 Sauf que la junk food, ça va un moment, mais je me suis vite retrouvée à rêver de fruits juteux, de bons gâteaux et de petits plats faits avec amour…

Ouf ! j’ai maintenant fini mon 2ème semestre ! Après une période « contre-coup » de fatigue intense et la finalisation un peu stressante de quelques projets qui me tenaient à cœur et dont je vous parlerai prochainement, j’ai repris le chemin de ma cuisine et je vous propose aujourd’hui une recette toute simple, mais délicieuse et parfaite pour célébrer l’été (même s’il a décidé de ne pas venir…) !

Vous connaissez la burrata ? Il s’agit d’un fromage fait à partir de mozzarella, originaire de Pouilles, en Italie. Il renferme un cœur de crème fondant et très frais, qui se marie à merveille avec la saveur sucrée et légèrement acidulée des pêches et des fraises ! Sur une base de jeunes pousses, avec un filet d’huile d’olive et quelques tours de poivre, accompagné de bon pain légèrement grillé… c’est un délice ! A ses côtés, des pois-chiches bien relevés et rôtis au four, à déguster du bout des doigts ! Parfait, je vous dis 🙂

burrata_poischiche (suite…)

{Recette Vegan} Tarte très Chocolat aux Fraises & à la Noix de Coco

J’ai eu la très jolie surprise de recevoir récemment plusieurs livres des Editions l’Âge d’Homme, dont un qui a été un vrai coup de cœur : « Végane sur le pouce ! ». Au menu ? Des recettes de diner à l’américaine comme je les aime, entre burger, onion rings, cheese-cake et petits pains gourmands, le tout en version vegan, bien évidemment !

C’est là que j’ai découvert cette recette de tarte chocolatée aux fraises dont le rendu visuel est – je trouve – absolument sublime ! Dans le livre plus encore que sur ma photo, j’avoue 🙂 Mais outre le rendu visuel, ce qui m’a donné très très envie, c’est d’imaginer ces belles fraises toutes crues sublimées par une ganache au chocolat !

Il faut savoir que j’ai toujours été fâchée avec les tartes aux fruits : je ne suis pas fan des pâtes sablées, encore moins de la crème pâtissière ou de la gelée qui les recouvrent bien souvent chez le pâtissier. La tarte aux pommes est mon plus grand cauchemar… Mais cette tarte est juste parfaite ! J’y ai apporté ma petite touche en utilisant dans la pâte de l’huile de coco plutôt que de la margarine, et en agrémentant la tarte de quelques copaux de noix de coco, ma saine gourmandise chouchou du moment ! Testez-la ! Oui, oui, c’est un ordre 🙂

tarte_fraises2 (suite…)

{Recette Vegan Raw} Tartelettes crues au chocolat & aux fraises – Foodista Challenge #18

En novembre dernier, j’avais participé pour la première fois au Foodista Challenge #13 sur le thème « Et si on en rajoutait une couche ? ». J’avais trouvé l’expérience très chouette et c’est donc avec plaisir que je suis lancée dans le défi du mois, du blog Nietzche, paillettes et sac à main, qui était un vrai défi justement, puisqu’il s’agissait de proposer une recette crue… Or il s’avère qu’à part quelques salades pas hyper originales, je cuisine rarement cru, en fait…

foodista18

Du coup, je me suis dit que quitte à tenter une expérience, autant y aller jusqu’au bout 🙂 Alors je me sous tournée vers la pâtisserie crue, que j’ai toujours trouvée joliment intrigante… Tous ces gâteaux au chocolat, ces cheese-cakes, ces tartelettes… crues ! D’ailleurs, en parlant de tartelettes, celles du blog Objectif : Zéro Miette ! ont retenu l’attention de ma gourmandise… Je me suis donc beaucoup inspirée de cette recette, pour partir néanmoins sur une base « testée et approuvée » 🙂

Une contrainte venait s’ajouter à la recette : devait figurer sur la/les photo(s) un « objet qui raconte un peu de nous »… J’ai choisi de mettre à l’honneur mon adorable porte-monnaie Totoro, parce qu’il m’a été offert par une personne que j’apprécie beaucoup, ma pink-twin, qui a la mauvaise idée d’habiter à l’autre bout de la France, et que je ne vois pas assez ; et parce que je suis une grande fan de Totoro, tout simplement ! ♥ J’ai un énorme penchant pour tout ce qui est kawaii – mignon, en japonais – et Totoro est mon chouchou absolu ! Et puis une recette crue, je trouvais que ça lui allait bien, à l’Esprit de la Forêt ! 🙂

tartes_totoro (suite…)

{Homme-mage} Journal d’un vampire en pyjama – Mathias Malzieu

Journal-dun-vampire-en-pyjama« J’ai toujours rêvé d’être un superhéros. Avant tout pour me sauver moi-même. Mais anéantir mes démons serait trop facile, car en réalité j’ai besoin d’eux. Si je les tue, je me tue. J’ai beau vouloir être inventeur, crooner, semi-poète, illusionniste, skateur en plastique, mangeur de femme en peau de crêpe et imitateur d’animaux sauvages, je suis insomniaque, angoissé et épuisé d’avoir trop cru. Comme si je m’étais foutu de ma propre gueule. »

Peut-on parler de coup de cœur lorsqu’un homme raconte comment Dame Oclès a été à une poignée de globules blancs de le briser de son épée ? Peut-on parler de poésie en chambre stérile ? Peut-on trouver de la magie dans une aventure humaine à la lisière de la mort ?

Il n’y a pas si longtemps, je crois que je vous aurais dit « non ».
Et puis j’ai lu « Journal du vampire en pyjama »

« Je tiens ce journal comme le gouvernail d’un chalutier éventré. Une lampe à pétrole vacille entre mes genoux. Les déferlantes fracassent le corps des sirènes endormies contre la coque de mon esquif. Un orage gronde en silence à ma fenêtre. Les étoiles se décrochent du placenta céleste pour se planter une à une dans mon lit. « Ô Capitaine ! Mon Capitaine ! », disait Whitman. J’aurais bien besoin de me fabriquer de nouvelles armes hémato-poétiques. Un bouclier mental si puissant qu’il modifierait ma biologie. Le cœur et son armada de désirs à la rescousse du corps. The poetry of war. » (suite…)

{Recette} Blueberry & Cheese Pizza

La semaine dernière, je vous proposais une recette de « Rainbow Pizza », qui m’a donné des envies de balades sur Pinterest… C’est quelque chose que je ne fais jamais trop mais là… je ne sais pas, j’avais des envies de cuisine arc-en-ciel ! Tellement de belles photos, de belles idées… Et me voilà arrivée de l’autre côté de l’Atlantique, chez Karen, dont les photos de sa « Blackberry Ricotta Pizza with Basil », ont fait naitre des étoiles dans mes yeux… L’ironie étant que je n’aime même pas les mûres (blackberry) !

Ce que j’aime, par contre – ce que j’adooore même ! avec du yaourt de brebis à la vanille, mon müesli préféré et quelques copeaux de noix de coco…, ou encore dans des pancakes, ou dans mon bundt cake d’amour tout chocolaté – ce sont les blueberries, ces grosses myrtilles que les Américains glissent dans leurs muffins !

Si c’est aussi bon avec des mûres que nous le dit Karen, pourquoi est ce que ça ne le serait pas avec des blueberries, hein ? Je ne suis pas une grande aventurière, mais en cuisine, je n’ai pas peu de grand-chose : je teste ! Et bien – même si mes photos ne font pas autant rêver que celles de Karen – je vous promets que c’est un délice ! A condition d’être un(e) adepte du sucré-salé, évidemment 🙂 Allez, testez, et vous m’en direz des nouvelles !

pizza_blueberries3 (suite…)